Beauté orientale

Détail de floraison du lotus sacré

Elles sont délicates dans leurs corolles roses et respirent la sérénité. Les fleurs du lotus d’Orient Nelumbo nucifera Gaertn. dressent leurs têtes au-dessus du feuillage au vert franc, élégantes comme des danseuses, flottantes au-dessus du bassin circulaire.

La longue histoire de cette fleur sacrée…

Famille
Nelumbonaceae

Nom vernaculaire
En français: lotus, lotus sacré, lotus d’Orient
En anglais: Indian Lotus, Sacred Lotus, Bean of India, Lotus

Synonymes
Nelumbium nelumbo, Nelumbium speciosum, Nymphaea nelumbo

Aire géographique 
Cette espèce aquatique est originaire des régions chaudes d’Asie tropicale et du nord de l’Australie (Queensland), probablement plus spécifiquement du sous-continent indien. Elle est naturalisée dans tout le monde tropical et résiste aux gelées jusqu’à –15°C.

Description
Notre lotus sacré est aquatique et vivace grâce à sa tige formant un rhizome spongieux, épais, ramifié, portant des tubercules qui le fixe dans le fond des étangs.
Ses feuilles arrondies, peltées, peuvent mesurer jusqu’à 50 cm de diamètre. Elles sont soit flottantes et planes, soit érigées jusqu’à 75 cm au-dessus de l’eau, orbiculaires, en forme de coupe. Leur surface est particulièrement hydrofuge (repousse l’eau) grâce à des nanotubules de graphite qui dirigent l’eau à sa surface. Bien qu’elle préfère des eaux peu profondes, la plante peut survivre jusqu’à 2,5 m de profondeur. Ses fleurs, de couleur blanc à rose, sont grandes de 15 à 30 cm de diamètre et comportent une vingtaine de pétales. Elles sont portées par de longs pédoncules et atteignent ou dépassent les feuilles les plus hautes. Le « fruit » composé est constitué par le réceptacle floral charnu et ressemble à une pomme d’arrosoir. Il compte de 15 à 20 alvéoles renfermant chacune un akène de la taille d’une noisette. Les graines du lotus sacré détiennent un record de longévité. En effet, une équipe de chercheurs américains a réussi à faire germer une graine de lotus datant d’environ 1300 ans et provenant du lit asséché d’un ancien lac chinois. On attribue cette longévité au péricarpe très dur et très étanche qui recouvre et protège le fruit.

Histoire et usages
Le lotus est la fleur nationale de l’Inde et du Vietnam.
Il ne faut pas confondre notre Nelumbo avec Nymphaea caerulea, le nénuphar bleu, aussi appelé lotus sacré ou lotus bleu, qui est celui représenté par les hiéroglyphes égyptiens et dans « Le Lotus bleu » de Tintin.
Le Nelumbo nucifera a été introduit en Égypte par les Perses autour de 500 av. J.-C..
Notre espèce est ornementale, il en existe plus de 80 cultivars rien qu’au Japon. La couleur des fleurs varie du blanc pur au carmin rosé selon les variétés. Il existe aussi des variétés à fleurs doubles.
Les faux fruits séchés, en forme de pomme d’arrosoir, entrent dans la composition de bouquets secs.
Les fleurs, les graines, les jeunes feuilles et les rhizomes, ainsi que les pédoncules sont comestibles. En Corée, on prépare des tisanes à base de lotus, telles que yeonkkotcha faite à partir de pétales séchés de lotus blanc et yeonipcha fait à partir des feuilles.
Le rhizome, fibreux et insipide, est utilisé comme légume. On en extrait un féculent servant à préparer des potages. Les pétales, les feuilles et les rhizomes peuvent aussi être mangés crus, mais il y a un risque de transmission de parasites aquatiques (par ex. Fasciolopsis buski). C’est pourquoi il est recommandé de le consommer cuit. Ces rhizomes sont riches en fibres, vitamine C, potassium, thiamine, riboflavine, vitamine B6, phosphore, cuivre et manganèse et très pauvres en acide gras saturé.
Les étamines peuvent être séchées pour en faire une tisane parfumée appelée liánhuā cha en chinois ou pour aromatiser les feuilles de thé au Vietnam. Les graines (akènes) de lotus, appelées liánzzĭ en chinois peuvent se manger crues, grillées comme des châtaignes ou séchées et éclatées comme du maïs soufflé. Elles peuvent aussi être bouillies et réduites en pâte. En y ajoutant du sucre, la pâte de graine de lotus devient un des ingrédients les plus courants de la pâtisserie chinoise (gâteaux de lune, le pudding de farine de riz). Au Cambodge et en Thaïlande, les pédoncules de lotus sont utilisés comme légumes, dans des soupes et des salades ou encore dans des plats sautés au wok. En Thaïlande, des producteurs proposent même des pédoncules de lotus en conserve.
Le lotus sacré est une plante importante en médecine traditionnelle chinoise. Toutes les parties de la plante sont utilisées. L’extrait du rhizome possède des propriétés antidiabétique et anti-obésité. Les graines de lotus sont riches en phénols et possèdent des propriétés anti-oxydantes significatives.
Le lotus sacré est cultivé pour ses rhizomes, ses graines et ses fleurs depuis plus de 2000 ans en Asie. Le Japon a développé une méthode de récolte mécanique, mais celle-ci engendre beaucoup de pertes à cause de la fragilité du rhizome. Le principal pays producteur est la Chine, et les principaux pays importateurs sont le Japon et la Corée du Sud. Le rhizome de lotus frais n’est disponible que dans les régions productrices, à cause des difficultés reliées à sa fragilité lors de l’entreposage et de son transport.
Cette espèce est la fleur sacrée dans certaines philosophies orientales (bouddhisme, brahmanisme) dans lesquelles les divinités sont souvent représentées sur un trône en fleur de lotus. Elle est largement représentée dans l’architecture et l’art indien. Les hindous associent la fleur de lotus (Padma) au mythe de la création avec les dieux Vishnu et Brahma, ainsi que les déesses Lakshmi et Sarasvati. Le lotus a toujours été un symbole divin dans la tradition hindouiste. Il est souvent utilisé comme symbole de la beauté divine. Le déploiement des pétales du lotus suggèrent l’épanouissement de l’âme. L’émergence de sa pure beauté à partir de ses origines boueuses représente une promesse spirituelle bienveillante. Dans l’iconographie hindoue, les divinités sont souvent représentées assises sur une fleur de lotus ou avec une fleur de lotus à la main.
Les Chinois vénèrent le lotus sacré en tant que symbole de pureté et d’élégance. C’est un thème récurrent dans la poésie chinoise.

Emplacement au jardin
En fleur dans le bassin circulaire devant la serre tropicale.