Graineterie

Toutes les graines préalablement collectées soit dans la nature soit dans le jardin botanique durant l’année, passent par la graineterie après une période de séchage dans un grenier ou une chambre sèche.

C’est en effet par là que des milliers de graines arrivent entre les mains des jardiniers, pendant la période hivernale, lors du tri et du nettoyage de ces dernières. Elles sont ensuite conditionnées soit en frigo soit en Banque de semences en fonction de leurs destinées. Pour celles conservées en frigo, elles partiront aux quatre coins du monde lors d’échanges internationaux avec d’autres instituts botaniques via notre catalogue de graines, l’Index Seminum.

Catalogue de graines 2022 avec photo de Gentiana orbicularis Schur

Les Conservatoire et Jardin botaniques de Genève éditent chaque année leur catalogue de graines, Index Seminum.

Télécharger l’Index Seminum 2022 (PDF)

Conditions pour les commandes

Les commandes de graines sont ouvertes uniquement à nos correspondants institutionnels.
Nous prions nos correspondants d’utiliser exclusivement le formulaire ad hoc figurant dans l’Index Seminum et de nous le retourner signé.

Il ne nous sera pas possible d’honorer toute autre forme de commande.

Accord sur la fourniture de matériel végétal vivant à des fins non commerciales

Dans le contexte de la Convention sur la diversité biologique (CDB) et du Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation, les Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJBG) se sont engagés à promouvoir la conservation, l’utilisation durable et la recherche sur la biodiversité. Les CJBG attendent donc de leurs partenaires qu’ils acquièrent, conservent et transfèrent du matériel végétal conformément à la CDB, au Protocole de Nagoya et à la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES).

La responsabilité de l’utilisation légale du matériel végétal énuméré ci-dessous est transférée des CJBG au destinataire lors de la réception du matériel. Les conditions suivantes s’appliquent :

  1. Le destinataire s’engage à utiliser le matériel végétal fourni, sa descendance ou ses éventuels dérivés, uniquement à des fins non commerciales, telles que des études scientifiques, des programmes d’éducation ou de conservation. Si, à une date ultérieure, le destinataire envisage une utilisation commerciale ou un transfert de ce matériel à un tiers à des fins commerciales, l’autorisation préalable donnée en connaissance de cause du pays d’origine doit être obtenue par écrit, avant que le matériel ne soit utilisé ou transféré.
  2. Il incombe au destinataire d’assurer un partage équitable des avantages, conformément à la CDB et au Protocole de Nagoya.
  3. Le destinataire doit conserver toutes les informations sur le matériel végétal reçu, y compris son origine (fournisseur, pays d’origine, année de récolte), le numéro IPEN associé et les conditions générales de l’échange (le présent document).
  4. Dans le cas où des publications scientifiques seraient produites sur la base du matériel végétal fourni, le destinataire est tenu d’indiquer dans ces publications l’origine du matériel (les CJBG et, le cas échéant, le pays d’origine), ainsi que le numéro IPEN. De plus, le destinataire s’engage à transmettre une copie de ces publications aux CJBG.
  5. Sur demande, les CJBG transmettront toutes les informations pertinentes sur ce transfert de matériel végétal à l’organisme compétent pour la mise en œuvre du Protocole de Nagoya.
  6. Le destinataire peut céder le matériel végétal reçu, sa descendance ou ses éventuels dérivés, uniquement à des fins non commerciales, à des tiers de confiance. Un tel transfert devrait alors respecter les conditions générales du présent contrat, y compris l’obligation de conserver, citer et transférer le numéro IPEN associé. Le destinataire est tenu de documenter ce transfert de manière appropriée.