Fort comme le chêne

Les branches noires du chêne lézardent le ciel

Il ne passe pas inaperçu, Quercus robur, à l’entrée Sécheron. Le chêne séculaire était là bien avant la création du jardin botanique! Il a pris le temps de bien étaler ses branches et en impose par sa stature.

Un spécimen à découvrir

Famille
Fagaceae

Nom vernaculaire
chêne pédonculé
En anglais: Pedunculate oak, European oak, English oak
En allemand: Stiel-Eiche, Sommer-Eiche

Aire géographique
Notre espèce de chêne est un arbre de taille imposante, originaire des régions tempérées d’Europe à climats océanique et continental modéré. Elle pousse dans les forêts humides, jusqu’à l’Oural et au-dessous de 1300 m. Elle est naturalisée en Chine et en Amérique du nord, où il s’hybride avec plusieurs chênes locaux.

Etymologie
Quercus signifie chêne en latin et robur  force.

Son nom vernaculaire vient de son fruit, porté par un long pédoncule, contrairement à son cousin le chêne sessile (Quercus petraea).

Description
Notre chêne est un grand arbre forestier qui peut atteindre 20 à 40 mètres de haut avec un tronc relativement court. Il peut vivre très longtemps (largement plus de 500 ans). Sa cime est irrégulière et son port lâche. C’est une espèce diploïde et monoïque (les deux sexes sur la même plante), à feuilles caduques. Son écorce est épaisse et très crevassée chez les individus adultes, alors qu’elle est lisse chez les plus jeunes. Ses feuilles obovales et sinuées (5 à 7 lobes) sont alternes à pétiole court. Notre chêne fleurit au printemps (avril-mai) avec de longs chatons mâles pendants et un pollen allergène. Ses fleurs femelles sont petites et groupées par 2–5 sur un long pédoncule axillaire Sa fructification intervient en septembre par la production de glands inclus dans une cupule souple, au bout d’un long pédoncule Les glands sont une nourriture de choix pour de nombreux animaux, domestiqués ou non. Notre espèce est héliophile et germe très facilement en sous-bois. Elle a un besoin constant d’humidité dans le sol, car elle consomme une grande quantité d’eau (env. 700 litres par jour pour un arbre adulte). Plusieurs type de galles se développent sur notre chêne, par contre le gui est très rare sur ses branches, contrairement aux dires de la légende druidique. Ses feuilles sont sensibles à l’oïdium. C’est un arbre difficile à transplanter car son enracinement en pivot est profond.

Histoire et usages

Le Jardin botanique de Genève possédait plusieurs exemplaires tricentenaires remarquables de notre espèce. Il en reste deux: un à l’entrée de la Terre de Pregny et l’autre, magnifique, près de l’entrée de l’Avenue de la Paix, admiré et vénéré par de nombreux visiteurs.

Le chêne pédonculé possède une écorce et des bourgeons riches en tannins et en flavonoïdes aux propriétés médicinales, anti-diarrhéiques, anti-inflammatoires et digestives. Il est prescrit depuis fort longtemps en médecine traditionnelle.
Notre chêne possède un bois extraordinaire, lourd, durable et imputrescible, utilisé en charpenterie (poutre, construction navale, etc.), menuiserie (placage, parquets, etc.), tournerie et tonnellerie. Solives, parquets, tonneaux sont des classiques du bois de chêne, dur et résistant à l’eau et à l’abrasion. C’est aussi un très bon bois de feu.
Notre espèce était anciennement cultivée dans les campagnes: le chêne pédonculé était autrefois massivement planté dans les bocages et taillés en têtards pour fournir du bois de feu de taille raisonnable.
Les vieux chênes ont aussi parfois servi de chapelle (Chapelle d’Allouville) ou de lieux de culte et de vénération (arbres votifs)
Son écorce et ses galles étaient des sources naturelles de tannins, très importantes pour les tanneries, comme dans le quartier de St-Gervais à Genève.
Les glands tombent lors de la glandée en automne. Ils nourrissent les cochons et leurs cousins sauvages, les sangliers.
Il existe divers cultivars de notre chêne en pépinière.
Malgré sa croissance lente, notre espèce est très utilisée en paysagisme et en reboisement forestier.
Le chêne est un arbre sacré, symbolique et civilisateur en Europe. C’est le roi des arbres car il attire la foudre et symbolise la majesté. Le chêne est l’arbre consacré à Jupiter dans la mythologie classique. De grands exemplaires croissent en effet dans la forêt de Dodone en Epire, consacré à l’oracle de ce dieu.
Il est synonyme de force et de solidité, quand il atteint sa maturité. Les mots «chêne» et «force» se traduisent en latin par le même mot : robur, symbolisant autant la force morale que physique. Il est le symbole de l’arbre de vie et de figures allégoriques, telles que l’invincibilité, la longévité, la générosité et la prospérité.
C’est un emblème national en Angleterre et l’arbre typique du symbolisme allemand.

 Emplacement au jardin
Ce magnifique spécimen se trouve vers l’entrée Avenue de la Paix-Sécheron