Une géante africaine

Détail de la hampe fleurie de l'Eucomis pole-evansii

Elle dresse sa hampe fleurie dans le massif « Afrique », au bas des rocailles. Alors que beaucoup de nos vivaces se dessèchent dans l’arrière-saison estivale et après de longues semaines de chaleur intense, notre lys ananas (Eucomis pole-evansii) rayonne de vivacité.

Une vivace impressionnante

Famille
Asparagaceae (anciennement Hyacinthaceae/Liliaceae)

Nom vernaculaire
En français: Plante ananas, eucomis géant « ananas », lys ananas
En anglais: Giant Pineapple Lily

Synonymes
Eucomis pallidiflora subsp. pole-evansii (N.E. Br.) J.C. Manning

Aire géographique
Plante bulbeuse vivace, originaire des collines rocheuses d’Afrique du sud.

Description
Notre espèce est une vivace à haute tige charnue (jusqu’à 1m80) et floraison en épi. Elle porte des fleurs blanches, parfois verdâtres, au cœur souvent mauve. Son inflorescence serrée est surmontée par un plumet de feuilles qui lui a donné son nom vernaculaire. Notre espèce est la plus grande des espèces du genre sud-africain Eucomis.
Notre Eucomis est une plante bulbeuse (bulbe de 5 à 15 cm de diamètre) produisant une touffe de feuilles allongées caduques au printemps. Ces grandes feuilles (jusqu’à 1m20) sont parfois tachetées de pourpre. Les tiges florales se développent de juillet à octobre, au-dessus des feuilles, en fonction des conditions climatiques. Elles ont une très bonne tenue (jusqu’à 3 mois) et sont ainsi appréciées en fleurs coupées. Sa défloraison verte est aussi très spectaculaire. La plante produit ensuite de petits fruits sphériques.
A cultiver à mi-ombre ou de préférence au soleil dans une terre bien drainée et humifère. La plante, assez rustique, résiste à des températures de -10°C, mais il faut, dans nos contrées, en protéger la souche d’un paillis en hiver.

Histoire et usages
Pas d’usages traditionnels connus, à part son usage en horticulture: massifs et fleurs coupées. Il existe une variété horticole pourpre de notre eucomis.
Certains eucomis, malgré que leurs bulbes soient toxiques (substances hémolytiques), sont cités dans la littérature ethnobotanique d’Afrique du sud comme plantes médicinales (par ex. : Eucomis autumnalis (Mill.) Chitt), en particulier en usage externe et pour leurs propriétés anti-inflammatoires, contre les maux de dos et les lumbagos.

 Emplacement au jardin
Aux rocailles, dans le massif «Afrique».