Vous allez voir rouge!

Détail d'une branche d'érable montrant le feuillage denté et rouge

Avec le rafraîchissement des températures, l’automne marque le jardin de ses couleurs, particulièrement sur les feuillages des arbres. Parcourez l’arboretum en Terre de Pregny, vous y verrez Acer rubrum L. resplendir de rouge.

Découvrir cet érable canadien…

Famille
Sapindaceae, anciennement Aceraceae

Nom vernaculaire
En français: érable rouge, érable de Virginie, érable du Canada; érable de Plaine, Plaine rouge au Canada
En anglais: Red Maple, Soft Maple, Trident Maple

Synonymes
L’érable rouge s’hybride facilement avec l’érable argenté. L’hybride est connu sous le nom d’érable de Freeman (Acer ×freemanii) et présente des caractères intermédiaires entre ses deux géniteurs.

Aire géographique 
Notre érable est originaire de la côte Est du continent américain. Il croît au-dessous de 900 mètres et tolère de grandes différences de pH et d’humidité.

Description
Notre érable est un arbre de taille moyenne, pouvant atteindre 15 à 25 mètres (rarement plus) et un diamètre de 0,5 à 1 m 50. Il peut vivre jusqu’à 200 ans, voire plus.
Bien qu’il soit facile à identifier, l’érable rouge est parmi ceux d’Amérique du Nord le plus sujet à des variations morphologiques. Ses feuilles sont caduques et opposées sur la tige. Elles ont en moyenne 5 à 10 cm de long et de large et sont divisées en trois à cinq lobes irrégulièrement dentés. La face supérieure des feuilles est vert clair tandis que la face inférieure est blanchâtre.
Elles prennent une couleur rouge vif spectaculaire à l’automne. Leurs pétioles sont rouges, de même que les rameaux. Ses fleurs sont unisexuées, les fleurs mâles et femelles se trouvant dans des inflorescences distinctes, mais généralement sur le même arbre. Les fleurs femelles sont rouges avec cinq petits pétales. Les fleurs mâles ne comportent que des étamines jaunes et sont portées par de courtes pousses sur les branches.
Le fruit est une samare, variant du rouge au brun-jaune. Elle est portée par paire (disamare) et est à maturité de fin mai ou début juin. 

Histoire et usages
C’est probablement la première espèce d’érable américain qui fut introduite en Europe. C’est probablement John Tradescant le Jeune qui la rapporta de Virginie dans les années 1650, où il l’introduisit dans son jardin près de Londres.
Les feuilles de l’érable rouge sont très toxiques pour les chevaux (difficultés respiratoires).
Ses bourgeons sont très appréciés des écureuils au printemps.
L’érable rouge est largement cultivé comme arbre d’ornement dans les jardins. De nombreux cultivars ont été sélectionnés.
Il est considéré par les forestiers comme un arbre au bois de qualité. Il est plus tendre, plus coloré et plus difficile à travailler que celui de l’érable à sucre, son proche cousin. On préfère utiliser d’autres érables à bois plus durs en menuiserie, mais il est toutefois utilisé parfois dans la fabrication de meuble, de palettes en bois, mais également pour la pâte à papier.
La sève de l’érable rouge est parfois utilisée pour produire du sirop d’érable ou du sucre. L’érable rouge est l’emblème de l’Etat de Rhode Island, qui est le plus petit état des Etats-Unis d’Amérique. 

 Emplacement au jardin
A proximité du jardin des senteurs et du toucher.